Le 30 septembre 1928, Mademoiselle Chanel achetait le terrain sur lequel elle allait bâtir la villa La Pausa, la seule de ses maisons qu'elle ait entièrement imaginée, construite et décorée.

Aujourd'hui, ce 30 septembre, CHANEL annonce l'acquisition de La Pausa.

Séjournant fréquemment au cours ...

Baptisée  « Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget », la nouvelle collection de Haute Joaillerie et Haute Horlogerie Piaget célèbre les jeux de lumière mystérieux et captivants nés d’un temps invisible. Celui d’heures innombrables consacrées à chaque création qui font écho à ...

Chanel nous présente la villa La Pausa
Chanel nous présente la villa La Pausa

Le 30 septembre 1928, Mademoiselle Chanel achetait le terrain sur lequel elle allait bâtir la villa ...

Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget
Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget

Baptisée  « Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget », la nouvelle collection de ...

Inspirée d’un modèle historique, sorti dans les années 50 par la marque horlogère Alpina, la collection Alpiner s’étoffe aujourd’hui d’un chronographe. Empreint d’un classicisme du 20ème siècle revisité avec élégance, ce garde-temps automatique est sans compromis sur ses fonctions sportives, lesquelles associent la qualité, la fiabilité et les finitions caractérisant, depuis plus de 130 ans, la manufacture suisse.   

 Un caractère sportif

sobre, le boîtier en acier de 41,5 mm de diamètre met en avant un cadran bombé à finition soleillée, doté de multiples informations judicieusement orchestrées. Ponctué d’index bâtons coniques, complétés d’une graduation des minutes sur le rehaut du pourtour, il met en scène un compteur

Après le Bon marché à Paris, forte de plus de 130 revendeurs en France, Mondaine poursuit son expansion en France et rejoint les prestigieuses marques horlogères en vente chez Flinois 1739.

Inspiré du courant Bauhaus, le cadran Mondaine est doublement culte : il reprend ainsi le cadran des 3000 horloges de gare suisse crée en 1944. Cadran aussi repris par Apple en 2012… C’est ensemble que Flinois et Mondaine ont choisi de poursuivre leur histoire sur Amiens…

Créée en 1739, la Bijouterie-Horlogerie Flinois est un véritable monument de l’histoire de l’horlogerie et de la région d’Amiens. Dirigée par Virginie et Stéphane Conty, 8e génération, Flinois 1739 a traversé quatre siècles…

Mes créateurs joailliers : première édition d'un salon de joaillerie dédié à la valorisation de l'artisanat français. L’objectif de ce salon est de défendre l’artisanat français et la création en redonnant la parole aux artisans.

Les exposants sont des créateurs d’aujourd’hui, artisans en joaillerie, avec des univers aussi variés que personnels. Les maitres-mots sont : pièce unique, sur mesure, made in France. Les produits sont obligatoirement en or et/ou platine.

C'est un évènement à taille humaine qui favorise l'échange et la découverte de cet artisanat français d'où le nom Mes créateurs joailliers, favorisant le sentiment de proximité et de découverte. C’est aussi une initiative personnelle, celle de Myrtille Mousson.

La légende continue : le chronographe KonTiki est aujourd’hui réinterprété par la manufacture horlogère suisse Eterna. Tout en arborant une nouvelle esthétique de cadran, ce modèle légendaire est présenté dans une version inédite en PVD noir. Poursuite de l’aventure pour une sportive de style . . .

Un cadran redessiné

A l’identique de son prédécesseur par la forme et la taille (42 mm) du boîtier, ce nouveau chronographe KonTiki met en lumière un cadran sobre, conjuguant lisibilité et fonctionnalité. Se détachant d’un fond uniformément noir, les index – ponctués de points lumineux blancs et complétés d’une graduation des minutes – offrent une lecture précise de l’heure. Recouvertes également de substance luminescente blanche, les aiguilles des heures et des minutes assurent une parfaite visibilité, y compris dans de faibles conditions d’éclairage. Orchestrant l’ensemble, les compteurs des heures, minutes et secondes se singularisent par la présence discrète des célèbres triangles, signes de reconnaissance de toute KonTiki originale. Respectivement positionnés à 6 heures, 12 heures et 9 heures, ils enregistrent des temps jusqu’à 11 heures, 59 minutes et 59 secondes ! Finalisé d’une date à 4 heures, ce nouveau cadran joue subtilement le contraste des couleurs pour donner, en toutes circonstances, une lecture rapide des informations.

Depuis la création de La Route du Rhum en 1978, jamais il n’y a eu autant de concurrents au départ, ni de trimarans aussi grands ! Cette 10e édition de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire bat déjà des records. De participation tout d’abord avec 91 concurrents réunis ce vendredi aux pieds des remparts de Saint-Malo pour l’ouverture du village officiel. Comme à chaque édition, d’ici le départ programmé le dimanche 2 novembre à 14 heures, la foule est attendue nombreuse le long des bassins de la Cité Corsaire. Le record des 2 millions de visiteurs en 2010 sera-t-il d’ailleurs battu cette année ?

 Spécialisé dans la confection artisanale française de bracelets de force, MEN AT WORK bouscule les codes du bracelet de montre pour en faire un objet de luxe « non conventionnel ». Fait main en petite série, chaque modèle, façonné dans une peausserie noble, arbore une esthétique de caractère pour mettre en scène nos garde-temps préférés. Devenue la marque confidentielle qu’on se partage entre amis, MEN AT WORK séduira à coup sûr les hommes et les femmes souhaitant se singulariser au quotidien. . . 

Assurément uniques . . . Affichant un style rock assumé, les bracelets de force MEN AT WORK se caractérisent par un passant et une boucle en argent massif, au design brut et authentique. Gravé sur chacun des composants, le blason de la marque est également incrusté dans le cuir, sur un des côtés du bracelet. Seuls les initiés se reconnaîtront… 

Longines est fière de dévoiler un nouveau modèle de sa collection Conquest, nom porté par de nombreux modèles à succès de la marque à travers les années: la Conquest 1/100th Horse Racing. Ce chronographe, affichant le centième de seconde, renferme un mouvement exclusif de toute dernière génération. Par la création de ce modèle, Longines poursuit sa longue tradition de chronométreur de sports équestres et rend hommage à tous les passionnés de courses de plat.   

 Longines, chronométreur de performance sportives depuis la fin du XIXème siècle, lance une nouvelle ligne de chronographes créée spécialement pour les sports exigeant une extrême précision. La ligne Conquest 1/100th (Conquest Centième) répond aux besoins des athlètes, des professionnels et des fans de sport avec, entre autres, la fonction de mesure de temps intermédiaires multiples et un affichage analogique intuitif du centième de seconde au moyen d’une aiguille dissociée.

Thierry Gallier, l’auteur de ce livre, a simplement affiché La Joconde sur le mur de son bureau, pour l’observer attentivement et essayer de deviner le fameux secret de ce tableau mythique. Sa porte d’entrée pour élucider ce mystère a été les “incohérences” dans la réalisation de La Joconde. Une posture trop raide de Mona Lisa, un fond de tableau composé de deux paysages différents qui ne sont pas «raccords» entre eux, deux perspectives différentes, un visage aux caractéristiques morphologiques assez étranges,... Léonard de Vinci étant capable de la perfection, ces incohérences picturales dans le tableau étaient donc volontaires.

Thierry Gallier a découvert le fantastique «morphing» créé par Vinci dans le visage et le corps de Mona Lisa : deux femmes différentes s’y côtoient, l’une heureuse et l’autre triste. C’est le secret de son mythique sourire ! Mais les découvertes ne s’arrêtent pas là, le tableau contient aussi deux autres Mona Lisa, cachées dans le paysage. Il contient aussi le récit chronologique du mythe d’Isis, Osiris et Horus tel que nous le rapporte la mythologie égyptienne.

Ce livre très riche explique et montre, images à l’appui, comment ce mythe est bel et bien raconté dans La Joconde.

L’AUDACE A LE VENT EN POUPE
Il y a des défis qui s’inscrivent dans l’ADN d’une marque. Accompagner une jeune écurie professionnelle de course à la voile audacieuse, participer à une transatlantique en solitaire mythique, sur le plus grand trimaran océanique du monde, avec l’un des meilleurs skippers de la planète… il n’en fallait pas davantage à Zenith, chronométreur officiel de Spindrift racing, pour marquer ce nouveau défi d’une montre sportive par excellence: la El Primero Stratos Spindrift racing, qui revêt deux visages différents, l’un en or rose, l’autre en acier avec revêtement DLC.
 
 
ET TOUJOURS  L’AVENTURE EN TETE…
La Manufacture Zenith a toujours eu à coeur de mesurer le temps. Si les effets de cette quête vont de soi aujourd’hui, il en allait tout autrement au tournant du 20e siècle. En effet, la révolution industrielle avait fait naître non seulement le besoin de rythmer l’activité humaine, mais aussi, et peut-être surtout, de contribuer à la précision de la navigation et, plus tard, à celle des télécommunications. En 1899, le premier chronographe Zenith fait date dans l’histoire de l’horlogerie et apporte sa pierre aux progrès technologiques des temps modernes. Nourrie par l’esprit visionnaire de son fondateur, cultivant cette capacité à porter son regard au-delà des limites, Zenith n’a cessé d’accompagner pionniers et aventuriers, depuis la traversée de la Manche de Louis Blériot en 1909 jusqu’au saut en chute libre depuis la stratosphère de Felix Baumgartner en 2012. Et pour la Manufacture locloise, l’aventure humaine est souvent concomitante avec des innovations techniques et des prouesses horlogères. Ainsi en 1969, le calibre El Primero, premier mouvement chronographe automatique intégré à haute fréquence, lancé six mois avant le premier pas de l’homme sur la Lune, devient instantanément le symbole d’une horlogerie audacieuse.

 « Frimousses de Créateurs » fait retentir la voix des enfants silencieux

L’année 2014 marque la 12e édition de l’opération « Frimousses de Créateurs ». La générosité et le talent d’artistes de renommée mondiale, d’illustres maisons de couture, de grands joailliers et de designers internationaux se sont mis au service de l’UNICEF France. 

Les mains de maître de ces créateurs s’allient une fois encore à l’UNICEF France en réalisant de véritables oeuvres d’art sur une thématique précise. Ces créations mises en lumière lors d’une exposition unique et d’une vente aux enchères seront acquises par les plus généreux donateurs. 

Cette année, tous les événements auront lieu au Théâtre du Châtelet, nouveau partenaire de l’opération. 

L’exposition de cette nouvelle collection se tiendra du 18 au 23 novembre 2014 et la vente aux enchères de ces oeuvres, orchestrée par Artcurial, aura lieu le 24 novembre 2014 à 20h, relayée sur internet grâce à Artcurial LIVE BID et Figaro Enchères. 

Poursuivant sa mission première, cette initiative permet à l’UNICEF France de collecter des fonds qui seront dédiés aux enfants du Darfour. Depuis maintenant 11 ans, des collectionneurs, des passionnés de mode et d’art font le choix de soutenir l’action de l’UNICEF France, en acquérant une création, qui porte chacune le symbole et l’espoir d’un avenir meilleur pour des centaines de milliers d’enfants.

 Le 9 octobre 2014, Mark A. Hayek, Président & CEO de Blancpain, a dévoilé la première montre d’une série d’éditions spéciales Ocean Commitment. En acquérant cette pièce, chaque connaisseur rejoint le Blancpain Ocean Commitment Circle et contribue ainsi au soutien apporté par la marque à la protection et à la préservation des océans. Pour chacun des 250 exemplaires de la Ocean Commitment Bathyscaphe Chronographe Flyback, Blancpain s’engage à verser 1000 euros à diverses initiatives sur la vente de chacun de ces garde-temps. 

Pour Blancpain, la Bathyscaphe est un nom légendaire. Trois ans après le lancement de la première Fifty Fathoms en 1953, Blancpain présente la Bathyscaphe, une montre de plongée au diamètre plus petit, adaptée à une utilisation quotidienne. Au fil des années, la Bathyscaphe évolue parallèlement à sa grande soeur, au point de faire partie intégrante du mythe Fifty Fathoms. La Ocean Commitment Bathyscaphe Chronographe Flyback rend hommage à cet héritage, de par ses fonctionnalités en milieu aquatique et par son diamètre de 43 millimètres, légèrement plus réduit que les deux modèles emblématiques de la collection Fifty Fathoms. 

A l’occasion de l’exposition Hokusai au Grand Palais (1er octobre 2014 – 18 janvier 2015), Isabelle Langlois met à l’honneur l’artiste japonais qui lui a inspiré sa collection Océan.

Tout le monde y court, tout le monde en parle, c’est l’événement « culture » de la rentrée à ne pas manquer. Hier, s’est ouverte au Grand Palais l’exposition Hokusai et l’immense vague bleue qui toise fièrement le Mont Fuji pourrait bien submerger tout Paris. Le « vieux fou de la peinture » méritait bien cela, après tout !

Passionnée d’art japonais depuis sa plus tendre enfance – les estampes qui ornaient le bureau de son grand-père font partie de ses madeleines de Proust – Isabelle Langlois veut, à cette occasion, rendre hommage à l’artiste qui est à l’origine de sa collection Océan. Si Hokusai a inspiré nombre de peintres et de compositeurs européens de la fin du XIXe siècle, il n’avait pas encore eu de postérité comparable dans l’univers de la joaillerie.