Le 30 septembre 1928, Mademoiselle Chanel achetait le terrain sur lequel elle allait bâtir la villa La Pausa, la seule de ses maisons qu'elle ait entièrement imaginée, construite et décorée.

Aujourd'hui, ce 30 septembre, CHANEL annonce l'acquisition de La Pausa.

Séjournant fréquemment au cours ...

Baptisée  « Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget », la nouvelle collection de Haute Joaillerie et Haute Horlogerie Piaget célèbre les jeux de lumière mystérieux et captivants nés d’un temps invisible. Celui d’heures innombrables consacrées à chaque création qui font écho à ...

Chanel nous présente la villa La Pausa
Chanel nous présente la villa La Pausa

Le 30 septembre 1928, Mademoiselle Chanel achetait le terrain sur lequel elle allait bâtir la villa ...

Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget
Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget

Baptisée  « Secrets & Lights – A Mythical Journey by Piaget », la nouvelle collection de ...

Jean-Pierre Rampazzo, qui présidait Synalia depuis sa création en 2002, a quitté ses fonctions de Président Directeur Général du Groupe au 31 décembre 2010, achevant ainsi son mandat dans le respect des statuts de la coopérative. Sous sa présidence pendant plus de huit ans, Synalia aura connu un fort développement, passant de 350 à près de 450 points de vente totalisant 250 millions de CA TTC à travers plus de 270 bijoutiers entrepreneurs, associés à la coopérative.

Le Conseil d’Administration a désigné à l’unanimité Virginie Conty pour lui succéder dès le 1er janvier 2011. Virginie Conty a 41 ans et est diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rouen. Elle a commencé sa carrière professionnelle au service commercial d’un grand groupe horloger. Rapidement, elle s’oriente vers les cosmétiques et entre chez Clarins, au service marketing ; elle s’occupe de l’animation de la marque dans les parfumeries, d’abord en France puis en Espagne. En 2002 elle revient à Amiens, sa ville natale, et décide de reprendre la bijouterie familiale (Bijouterie Flinois – La Guilde des Orfèvres). Son mari rejoint l’entreprise en 2006 ; ils ouvrent un point de vente Julien d’Orcel à Arras en 2007 puis, plus récemment, un magasin à l’enseigne Heure & Montres à Amiens.
Très impliquée au sein de Synalia, administrateur depuis 2007, Virginie Conty est convaincue de la force du système coopératif et croit profondément en ses valeurs : le partage, la performance, l’esprit d’entreprise, le respect et l’autonomie de chacun. Elle souhaite que le groupement soit un vrai « levier » pour assurer la pérennité et le développement de l’ensemble de ses associés.
Souhaitant renforcer la cohésion du Groupe, elle a pour objectif de développer la force de Synalia sur le marché français en poursuivant une stratégie d’enseignes nationales, fortes et complémentaires.

À propos de Synalia
Synalia est une société anonyme coopérative à capital variable, constituée d’associés bijoutiers et horlogers qui contribuent de manière égalitaire à son fonctionnement. Avec ses quatre enseignes complémentaires, La Guilde des Orfèvres, Julien d’Orcel, Heure et Montres et Parfait Alibi et près de 275 associés adhérents, Synalia est présent sur plus de 440 points de vente répartis sur le territoire français. Elle a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 231 millions d’euros.

C’est dans ses ateliers au coeur de la ville de Besançon, berceau de l’horlogerie française, que la marque Cobra est fondée en 1954 par des maroquiniers spécialisés dans la création et la fabrication de bracelets de montres.
Très vite Cobra connaît un vif succès, se développe et gagne la confiance des plus grandes manufactures horlogères suisses et françaises. Elle devient l’une des références dans l’univers du bracelet cuir avec une volonté permanente d’innovations techniques, de créations exclusives et de designs novateurs.
En 2006, forte de son savoir-faire et de sa connaissance du marché, Cobra choisit de diversifier son offre et crée sa première collection « Cobra Bijoux » qui sera suivie en 2008 par des collections de montres composées de modèles à la personnalité très marquée : chronographes empierrés, montres de caractère…, tous ont en commun la recherche du design et le souci du détail. La variété des formes, des tailles et des matières des collections « Cobra Montres & Bijoux », offre un large choix de modèles urbains, sportifs ou habillés et cible une clientèle jeune et dynamique, sensible à la beauté et attentive aux finitions soignées.
Afin de se distinguer des autres marques horlogères de référence, autant sur le plan national qu’international, Cobra s’est entourée de designers réputés et s’applique à mettre en place une véritable politique de marque en développant de nombreux outils marketing au service de son équipe commerciale et de son réseau de distributeurs HBJO.
Pour cet automne, Cobra a décidé de lancer sa nouvelle image à travers une campagne de communication valorisant son savoirfaire premier, le travail du cuir et associant sur chaque visuel la montre et le bijou. Cette campagne de communication sera lancée sur le marché français mais également sur les marchés internationaux ou la marque ne cesse de gagner des parts de marché.
Du 6 au 10 septembre prochain, Cobra sera présente, pour la première année, au salon de Hong Kong et dévoilera son nouvel univers où l’esprit glamour et la « french touch » sont omniprésents.
Cette campagne sera illustrée par des supports visuels, à la fois masculin et féminin, qui porteront tous la même emprunte d’élégance et de sensualité qui composent l’essence même de la marque Cobra.

Mardi 4 janvier 2011 : avant-première suivie d\'une soirée à l\'ambassade d\'Angleterre, Paris
Partenaire de l\'avant-première du film de Tom Hooper consacré à la vie du roi George VI, Cartier célèbre les liens tissés entre le joaillier et la couronne d\'Angleterre.

Une dédicace et un hommage tout particulier à celui qui deviendra le roi George VI, suite à l’abdication de son frère Edouard VIII et dont le couronnement en 1937 fut à l’origine d’une commande spectaculaire passée auprès de Cartier Londres.

Élu fournisseur officiel dès 1904, Cartier réalisera en effet vingt-sept tiares exceptionnelles à l\'occasion des festivités prévues pour ce grand jour de mai 1937.

C’est mardi 4 janvier 2011, à l’issue de l’avant-première du film, que Cartier exposera deux de ces diadèmes historiques, l’un composé d’aigues-marines, l’autre de citrines, dans la salle du trône lors d’une soirée qui se tiendra dans les salons privés de Son Excellence Sir Peter Westmacott, ambassadeur de Grande-Bretagne en France.

Le groupe ardéchois GL Bijoux, en redressement judiciaire depuis février 2013, va être repris par le fonds d\'investissement Renaissance, qui s\'est engagé à conserver 280 des 497 emplois.

Le tribunal de commerce d\'Aubenas a rendu sa décision mardi 25 mars au matin, confiant le premier fabricant français de bijoux plaqués et fantaisie au fonds d\'Eric Lefranc. La cession effective a eu lieu le 1er avril. « L\'offre prévoit la reprise de 280 emplois, soit près de 220 suppressions de postes dans tous les secteurs », a détaillé le délégué CGT Daniel Bacquelot, entré en négociations sur les critères du plan social.

Pour l\'avocat du comité d\'entreprise, Me Ralph Blindauer, l\'offre de Renaissance s\'est distinguée de celles des deux autres candidats encore en lice, le fonds Impala et l\'industrielle Bernadette Pinet-Cuoq, par le capital apporté et l\'engagement du repreneur dans le dossier. Eric Lefranc (photo ci-contre) apporte 2,5 millions d\'euros de fonds propres, dispose de 57 % du capital de la structure de reprise, « donc aura les coudées franches », et promet de diriger GL Bijoux au Cheylard, en Ardèche, et non à Paris, comme le proposait Impala. « Il y a une certaine méfiance des salariés à l\'égard des financiers purs. Mais M. Lefranc ne se définit pas comme tel, il a été très présent sur le terrain et a discuté avec beaucoup de monde », explique Me Blindauer.

Sur le plan stratégique, le repreneur entend développer la vente en ligne, estimant que la vente dans les bijouteries est en déclin. Il compte également renouveler la gamme et diminuer « un nombre de références pléthorique », poursuit l\'avocat.

GL Bijoux avait été placé en redressement judiciaire il y a un an, et plus de 220 postes y ont déjà été supprimés, en particulier dans la diffusion, pour assainir ses finances. D\'après Me Blindauer, ses difficultés sont « surtout venues d\'un déficit de gestion, d\'un vieillissement des collections et d\'un manque de dynamisme commercial ».

Leader dans le bracelet montre de remplacement en cuir, métal et synthétique, ZRC propose en 2011 un catalogue intégralement revu comportant de nouvelles références et surtout une gamme exclusive de bracelets antiallergiques et biodégradables : BIOCONFORT. Grâce au tannage de la doublure au titane, matériau biocompatible et à faible impact environnemental, la ligne BIOCONFORT est garantie sans chrome. L’utilisation de colle blanche et vernis solubles à l’eau sans solvant rend les doublures 100 % biodégradables. À cela s’ajoute un système de perforations qui augmente la surface de respiration de la peau. Leur forme ovale, leur taille, leur nombre et leur disposition réduisent la surface de contact entre la peau et la doublure. La peau respire réellement.

Rochet entame également l’année 2011 avec de nombreuses nouveautés bijoux et montres. À l’occasion de PrintOr Rochet lancera sa troisième collection de montres. 6 gammes et près de 80 modèles seront bientôt disponibles. Les univers du nautisme, de la plongée, des sports mécaniques, de l’aéronautique, de la city et de l’outdoor ont été sondés pour donner naissance à des designs toujours plus exclusifs. Une série limitée exceptionnelle fera également partie de la collection : la PREDATOR 200M, une montre de plongée étanche à 200 M, en acier inoxydable 316L, avec fond et couronne vissée, lunette unidirectionnelle crantée, revêtement DLC(diamond like carbon) et mouvement AGS (Automatic Generating System). Elle sera livrée dans un boîtier ultra résistant avec une lampe torche compacte et submersible.

De nouvelles lignes et modèles viennent compléter le catalogue bijoux 2011 avec, entre autre, un savant mélange d’acier et de céramique redéfinissant les critères de la mode masculine. La ligne MING, mariage harmonieux de céramique noire et d’acier satin, se joue des contrastes de matières et d’effets pour offrir des modèles exclusifs. Avec sa partie centrale en céramique noire, comme une pierre précieuse, Rochet signe une ligne très tendance. Les modèles COOK sont simples et sobres, illustration même du raffinement et de la distinction. Alliance de l’acier noir/gold et de l’acier satiné, bords polis, Rochet magnifie le classicisme pour révéler des modèles chic et tendance. Enfin la ligne WARM-UP joue à fond la carte de la performance. Le design est librement inspiré des sports mécaniques en particulier des étriers de frein de moto. L’acier mat se mêle à l’acier coloré pour donner naissance à des modèles uniques au style très affirmé.

A découvrir au salon PRINTOR LYON du 6 au 8 février 2011 sur le stand D48-E47 - Hall 6