200 ans de l'annuaire Azur

 

 

C'est un bien bel anniversaire : en 1803, l'annuaire Azur, votre fidèle serviteur, voyait le jour à Paris. En 2003, nous avons souhaité célébrer dignement ces 200 ans en vous offrant un supplément. Au fil des pages, découvrez l'annuaire comme vous ne l'avez jamais vu, et replongez vous dans deux siècles d'histoire de nos professions, et d'histoire tout court. Refaites avec nous le parcours passionnant et ludique qui nous mène de Napoléon Ier à aujourd'hui?

 

Par Françoise-Claire Prodhon

 

En 1803, un certain Monsieur A. Azur créait l'annuaire Azur. Nous ne savons presque rien de lui si ce n'est qu'il eut la bonne idée de publier un "Almanach des fabricants travaillant en matières d'or, argent et autres métaux".
  Dès sa création, Azur s'oriente vers les services : rédaction et production d'imprimés de toute sorte, centre d'ouvrages techniques et juridiques, vente des fonds de commerces, rédaction de brevets d'apprentissage et enregistrement des apprentis, bureau des objets trouvés, etc...
  De 1803 à nos jours, bien des choses ont changé, mais il en est une qui demeure relativement stable, ce sont les quartiers de Paris en partie occupés par nos métiers : le Marais, Palais Royal, les quais des Orfèvres, de la Mégisserie, de l'Horloge, de la Monnaie...
  Quelques grands noms d'aujourd'hui étaient également présents au XIXe siècle : l'horloger Bréguet, l'orfèvre Odiot, le joaillier Nitot (connu maintenant sous le nom de Chaumet) figuraient déjà dans l'Almanach de 1806.