Présentation par le comité Francéclat "Les bijoux, ce n'est pas que pour les mamans !"

Si les gourmettes et les médailles de naissance apparaissent comme les plus évidents bijoux pour enfants, les marques du précieux et de la joaillerie étendent leurs propositions et diversifient leurs gammes depuis plusieurs saisons, quand de nouveaux acteurs viennent se positionner sur ce marché. 

Points communs de cette offre renouvelée qui répond à une véritable attente comme en témoigne la multiplication des collections :
- des propositions plus « mode » qui réinterprètent avec modernité l’univers de l’enfance, sans pour autant perdre en douceur et en poésie.
- Une approche où se côtoient le ludique et le symbolique tant il est vrai que l’acquisition d’un premier bijou n’est jamais anodine… Même lorsque l’on est tout petit.

Lire la suite...

bracelets Noreve Tomber sous le « Charm » Tropézien avec la nouvelle collection

  Après le lancement de toute une collection de ceintures fin 2014, c’est désormais avec ses bracelets pour hommes, femmes et enfants que Noreve Saint-Tropez continue de s’imposer sur le marché de l’accessoire de luxe. Baptisés « Charms Tropéziens », ces petits bijoux de cuir sont fabriqués en France et personnalisables pour un style chic et unique La qualité, le luxe, et l’authenticité Tropézienne réunis dans une gamme de bracelets en cuir Made in France 

Lire la suite...

Décès de Marcel ROBBEZ MASSON

Frank ROBBEZ-MASSON, Président du groupe MARCEL ROBBEZ MASSON, et son épouse Cathie, ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Marcel ROBBEZ-MASSON, survenu le 26 juillet dans sa 93e année.

Marcel ROBBEZ MASSON, né à Lamoura (Jura), avait appris la taille du diamant dans sa jeunesse, avant de partir au Maroc comme ouvrier diamantaire au sortir de la guerre. A son retour en France en 1962, il avait fondé avec son épouse Gisèle la société de fabrication qui porte son nom, à Mende en Lozère. L’entreprise familiale comptait alors une vingtaine de personnes. Homme de terrain, il avait continué, après le passage de témoin à son fils Frank, d’exercer une activité de commercial auprès des bijoutiers de la région Centre, avant de se retirer définitivement avec son épouse.  L’ensemble du groupe tient à témoigner de sa reconnaissance et à rendre hommage à l’Entrepreneur qu’il fût.

La bijouterie équitable a-t-elle trouvé sa place en France ?

Initiées il y a 10 ans, la bijouterie et la joaillerie dites « éthiques » faisaient leur apparition sur un marché assez conservateur. Qu’en est-il aujourd’hui ? La prise de conscience de produire de manière équitable est-elle rentrée dans les mœurs ?

En mai dernier, se tenait l’événement le plus glamour du cinéma : le Festival de Cannes. La maison Chopard, partenaire officiel depuis 1998, y présentait une ligne de joaillerie diffusion en or éthique. Cette collection « Palme Verte » en or Fairmined fait partie du projet The Journey to Sustainable Luxury, un voyage entrepris par Chopard vers le luxe durable et ayant pour but d’améliorer la qualité de vie et l’environnement des personnes se trouvant aux sources de la chaîne de production. Celui-ci commence en 2013 où la maison dévoile déjà les premières pièces de sa collection « Green Carpet » réalisées avec de l'or Fairmined et serties de diamants respectueux du code de conduite du RJC. Caroline Scheufele, coprésidente et directrice artistique de Chopard avait également choisi de faire de la Palme d’Or un nouveau symbole des valeurs qui lui tiennent à cœur. Depuis lors, le précieux trophée est entièrement réalisé en or Fairmined. Chopard est ainsi la première entreprise d'horlogerie et de joaillerie de luxe à s'être engagée auprès de communautés minières afin de leur permettre d'obtenir la certification Fairmined. Si la maison Chopard fait figure de proue dans le luxe avec Cartier, première maison de distribution certifiée RJC en 2005, quelques joailliers-bijoutiers indépendants l’ont précédé.

Lire la suite...

Endless Jewelry : chronique d’un succès annoncé

Après avoir conquis 25 pays, les bracelets fantaisie Endless arrivent enfin en France, distribués en exclusivité par la société Elanove. Présentée depuis le mois de juillet aux professionnels, la marque sera lancée fin octobre auprès du grand public. Ses ambitions sont immenses, à condition que les Françaises adhèrent au concept. Mais entre une notoriété mondiale déjà forte, les multiples combinaisons possibles de bracelets, des tarifs attractifs et… Jennifer Lopez à la création, Endless dispose de plus d’un atout dans son jeu.

 La question n’est pas vraiment de savoir si Endless Jewelry va connaître le succès dans l’Hexagone mais à quel moment le déclic se fera. En fait, cette marque se lance avec tellement de bagages qu’il sera difficile de passer à côté de ces bracelets de cuir colorés et de leurs charms. Pour les sceptiques, il n’y a qu’à comparer avec la vogue des bijoux personnalisables, dont Trollbeads avait été le précurseur puis qui sont devenus incontournables avec Pandora, grâce notamment aux outils de marketing et communication mis au service de la marque. Or, l'homme à l'origine du succès de Pandora, le Danois Jesper Nielsen, est précisément le créateur du concept Endless Jewelry. Depuis 2013 et en seulement dix-huit mois, il a réussi à l’implanter dans presque 30 pays et auprès de pas moins de 4500 bijouteries multi-marques : 1200 aux Etats-Unis, 700 en Allemagne, 300 au Royaume-Uni, 200 en Italie. L’ambition de Jesper Nielsen ne s’arrête pas aux portes du succès, il compte ouvrir 15 000 points de vente à l’horizon 2020 et réaliser un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.

Lire la suite...